Égalité des chances : où en est-on ?

Un récent sondage OpinionWay a démontré que notre société était vue comme très inégalitaire par une majorité de Français. Cette tendance se confirmerait d’autant plus auprès des personnes en situation de handicap. D’après l’étude, ces dernières sont encore beaucoup trop victimes de discriminations et peinent à s’intégrer.

Les chiffres :

Le sondage fait particulièrement échos aux préoccupations qui ont marqué l’actualité ces derniers mois. Les trois quarts des sondés estiment que l’égalité des chances n’a pas progressé en France depuis 10 ans. Pour certains celle-ci aurait même régressé.

Pour plus de la moitié des personnes interrogées, les inégalités sociales et économiques se sont creusées davantage sur ces cinq dernières années. Surtout en termes d’accès au logement, aux soins et à la scolarité.

Ainsi, c’est un manque d’intégration dans la société qui est majoritairement ressenti par les sondés.

Du côté des personnes en situation de handicap, ils sont 42 % (contre 36 % des personnes valides) à estimer ne plus avoir accès à l’égalité des chances. Quand on interroge celles-ci sur leur sentiment d’intégration, on se rend compte également que 79% se sentent intégrés contre 90% au sein de la population hors handicap. Et seuls 35% des personnes porteuses d’un handicap se sentent « très bien intégrées ».

Sur l’ensemble de la population, il a été relevé que 70% des personnes interrogées considèrent que la société n’intègre pas suffisamment les personnes en situation de handicap.

Des discriminations encore trop présentes

 

Les résultats de cette étude sont le reflet du sentiment des personnes porteuses d’un handicap qui se sentent, encore aujourd’hui, discriminées au sein de la société française. En effet, la moitié des personnes en situation de handicap qui ont été interrogées ont affirmé avoir été confrontée au moins une fois à une situation discriminante . Ces discriminations se produisent aussi bien au travail que dans la vie de tous les jours. Cela malgré une prise de conscience de plus en plus importante de la population, puisque 39% des sondés citent le handicap comme l’une des causes les plus fréquentes de discrimination.