Handicap : lancement d’une concertation avec le gouvernement pour une école plus inclusive

Handicap : lancement d’une concertation avec le gouvernement pour une école plus inclusive
by iddhea

Lundi 22 octobre, le gouvernement a lancé la concertation “ensemble pour une École Inclusive” en vue d’améliorer les dispositifs d’accompagnement et de scolarisation des écoliers en situation de handicap.

Formation des enseignants ; statut des accompagnants ; répondre à l’attente des parents… Tels sont les « grands axes » qui avaient été annoncés dès le mois de juillet, devant les représentants des diverses associations, collectivités et organisations professionnelles, par le ministre de l’Éducation, Jean Michel Blanquer, et la secrétaire d’État aux personnes handicapées, Sophie Cluzel.

IDDHEA se penche plus en détail sur les enjeux de cette concertation.

Faire en sorte que le cas de chaque enfant soit pris en compte

En ce qui concerne les axes s’articulant autour de « la réponse à l’insatisfaction des parents et des associations » et  » le statut des accompagnants d’enfants en situation de handicap (AESH) », la secrétaire d’État a promis une série « d’annonces fortes » pour le 11 février 2019, un choix symbolique puisqu’il s’agit de la date anniversaire de la loi de 2005 instaurant le droit à la scolarisation pour les enfants handicapés.

Jean-Michel Blanquer a cependant exprimé la nécessité de former davantage les enseignants, souvent mal préparés face au handicap. Ce dernier a également évoqué le besoin de transformer le métier d’AESH afin d’offrir de nouvelles perspectives d’avenir aux professionnels qui se retrouvent bien souvent en contrat précaire. Cela dans l’optique de « prendre en compte le cas de chaque enfant » et éviter les « ruptures de parcours ».

Le troisième axe, quant à lui, sera « l’expérimentation des Pôles inclusifs d’accompagnement localisé ». L’enjeu est ici de fournir aux établissements les moyens d’inclure les enfants en situation de handicap dans des activités avec des enfants en scolarisation « classique ». Le travail de ces Pôles est alors de mettre en commun tous les moyens matériels, humains et thérapeutiques pour atteindre cet objectif dès la rentrée 2019.

Quelle est la situation aujourd’hui ?

On compte actuellement pas moins de 340 000 enfants en situation de handicap au sein des écoles ordinaires, dont la moitié nécessite un accompagnement spécifique. On dénombre également 80 enfants dans les établissements médico-sociaux spécialisés.

Mais chaque année, les associations lancent l’alerte sur les difficultés d’apprentissage de centaines voire de milliers d’écoliers suite à l’absence d’accompagnant souvent à temps partiel, le manque de place dans des structures adaptées, ou les listes d’attente sans fin obligeant parfois les parents à garder leur enfant à domicile.

Cette concertation apparaît alors comme bienvenue après le rejet récent par le gouvernement d’une proposition de loi sur l’accompagnement des élèves handicapés.