Handicap et entreprise : comment améliorer l’intégration ?

Handicap et entreprise : comment améliorer l’intégration ?
by iddhea

IDDHEA jette un regard sur la question du handicap au sein des entreprises en France. En effet, en plus des mesures politiques et législatives, il apparaît nécessaire d’effectuer un travail de fond sur les mentalités et surtout mieux informer les employeurs.

 

Selon un récent rapport dédié à l’emploi et à la prévention du handicap en entreprise, seulement 13 % des infrastructures, quelle que soit leur taille, disposent d’un service dédié à la question du handicap. De plus, 57 % des dirigeants avouent eux-mêmes avoir d’autres priorités que cette problématique.

 

La faute en revient bien souvent à une trop grande méconnaissance en matière d’emploi et de handicap de la part des entreprises. Les clichés ont également la vie dure, aussi bien du côté des cadres que des employés. Cette situation est d’autant plus dommageable que la plupart des « bons élèves » affirment qu’une bonne politique dédiée à ces sujets a un impact très positif à tous les niveaux.

Améliorer le regard du public et des employeurs

 

Bien au-delà de la loi, c’est donc sur les mentalités qu’il apparaît important de travailler en parallèle. Un sondage OpinionWay révèle qu’il existe toujours une certaine frilosité de la part des Français sur les sujets touchant au handicap. 26 % des sondés déclarent ressentir encore de la gêne face à un handicapé et 40 % pensent que le handicap est un véritable frein à l’emploi. Par ailleurs, 88 % des personnes interrogées pensent que certains recruteurs n’hésitent pas à laisser de côté un profil intéressant car le candidat est en situation de handicap. Difficile alors de croire que les idées reçues parmi la population ne touchent pas également le monde de l’entreprise.

 

Il est d’autant plus compliqué d’avoir de l’impact sur l’un de ces principaux blocages du fait qu’il se trouve au cœur même des esprits mal informés. Beaucoup craignent que le handicap puisse être mal accueilli et générateur de moqueries ou de regards pesants, symptomatiques d’un climat de malaise au sein de l’entreprise. Le salarié de son côté a bien souvent peur de se retrouver désarmé et de ne pas savoir quelle attitude adopter face au handicap.

 

Cependant, malgré les préjugés, la prise de conscience est bien là et ne demande qu’à progresser. Ainsi ce même sondage nous apprend que 74 % des Français se disent prêts à passer davantage de temps auprès de personnes handicapées, cela afin de changer leur propre regard et aider à faciliter leur insertion dans le monde du travail. Il existe aussi de nombreuses associations destinées à mieux informer le public. De plus, les employeurs qui ont fait l’effort de se conformer à la loi, tout en dépassant les jugements de valeur, s’en félicitent tous.

 

Un bénéfice vérifiable

 

Les entreprises ont en effet tout à gagner à se pencher véritablement sur le sujet, car engager une réflexion sur la question du handicap est vecteur d’altruisme et de cohésion. Ainsi, bon nombre de responsables attentifs à cette problématique affirment que le fait d’avoir embauché des travailleurs handicapés a amélioré la solidarité au sein de leurs structures. Le sentiment d’attachement des salariés à leur entreprise a également été renforcé. De plus, beaucoup reconnaissent que la nécessaire adaptation des postes de travail pour accueillir ces personnes a fini par profiter au plus grand nombre. Enfin, la grande majorité admet que l’accueil de personnes en situation de handicap n’a eu aucun impact négatif sur les performances de l’entreprise, certains allant même jusqu’à dire qu’une bonne politique en la matière leur a permis de les améliorer.

 

Tous ces témoignages prouvent qu’une insertion réussie a une influence directe sur le développement et la productivité d’une entreprise. C’est également un élan positif en termes de management et de découverte des talents. De plus, une mise en avant intelligente de la politique interne en matière de gestion du handicap est une véritable valeur ajoutée concernant l’image de marque de l’entreprise, sans compter l’amélioration tangible pour le climat social et la qualité de vie au travail.

 

Cependant, il reste encore des obstacles à franchir. En effet, certains employeurs mettent en avant la difficulté de trouver des candidats qualifiés, quand d’autres se plaignent plutôt de la complexité des démarches. Dans cette logique, de nouvelles mesures ont été annoncées récemment par le gouvernement afin de faciliter les démarches à l’embauche, mais aussi améliorer la formation. Une grande concertation est à l’œuvre depuis ce début d’année pour améliorer l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap et les conclusions seront présentées à la fin du semestre.